Header image  

artiste fantoche



 
 
 

Je l'accueille sur mon site Internet!


CASTELET IDEAL
FESTIVAL EUROPEEN DES MARIONNETTES

23-25 OCOTBRE 2008

Janos PALYI présente Vitez Laszlo

 


La tradition hongroise de Guignol

Dans la tradition hongroise de la marionnette à gaines deux caractères co-existent: Vitéz László et Paprika Jancsi. On ignore lequel des deux est né avant l’autre, mais il est certain que c’est une tradition vieille de 200 ans minimum.
On a gardé trace de plusieurs marionnettistes qui utilisaient Vitéz László, seul ou en compagnie de Paprika Jancsi. D’après les archives, le nom de Vitéz László a été retrouvé pour la premiere fois dans un journal quotidien en 1840. C’est dans la famille Hinz qu’on le retrouve encore au cours de la deuxième moitié du XVIème siècle. Par la suite, dans le théatre d’art de marionnette de Lóránd Orbók, ce caractère est devenu le maître de cérémonie. De nos jours, Vitez laszlo est toujours joué notamment par la famille Kemény-Korngut.

Vitéz László est le caractère de marionnette le plus connu et le plus populaire en Hongrie à cause du travail de notre maître de marionnette: Henrik Kemény, agé de 82 ans qui a un talent exceptionel, reconnu récemment par une décoration d’état aussi. János Pályi continue cette tradition de marionnette à gaine et il fait des grands efforts pour l’enrichir avec sa formidable technique de manipulation et sa vision très personnelle du personnage.

Le spectacle: Vitéz László et le moulin de miracle

Le moulin est occupé par les diables et les esprits du mal, il n’est plus possible de moudre du blé et de faire de la farine pour préparer du pain. La vie est en danger!
Il faut savoir que dans la langue hongroise le mot ’vie’ signifie également ’le blé’. Et pour les paysants hongrois c’est le pain qui est la nourriture quotidienne la plus importante. On dit souvent que s’il y a du pain on ne meurt pas de faim.
Le meunier demande á Vitéz László d’arrêter ces esprits du mal et de libérer le moulin. Si l’entreprise réussie, Vitez Laszlo devra poser un sac de farine devant le moulin pour en avertir le meunier. Vitéz László - qui est très vaillant -  accepte cette difficile mission: les diables et les esprits sont forts et nombreux et notre héro sera même forcé de faire face à la mort.
Á la fin Vitéz László sort victorieux de tous ses combats. Mais le meunier ne veut pas le payer correctement alors Vitez Laszlo lui fait la leçon et le grand prix final sera l’applaudissement du public…

Le petit mot de János Pályi, marionnettiste, acteur, metteur en scene

Je trouve la tradition très importante, c’est à cause de cela que je joue les histoires de Vitez László. Pour moi personnellement c’est le sommet de l’art de marionnette. Á travers cette forme d’art il est possible de reconnaître (et d’y retourner) des origines de mythes et de rites bien anciens venant de l’est.

 

 

 

e-mail: palyijanos@gmail.com

phone/fax: +36 (1) 3394669

MSN: palyijanos@gmail.com

Skype: palyijanos